«

»

juil
31

Comment prédire les jeux de hasard : le cas du jeu Chifoumi

L’étude des habitudes et comportements de jeux des humains permet souvent de mettre en évidence des biais dans ce qui devrait être en théorie du hasard pur. Ceci a été observé dans les jeux de loterie, où les participants ne choisissent pas vraiment aléatoirement les combinaisons, et où des numéros sont plus souvent joués que d’autres.

Voici un autre cas de jeu où le comportement des joueurs influence le hasard, et permet de « prédire » certains résultat : Chifoumi (pierre / feuille / ciseau). Tout le monde connaît ce jeu : voir ici pour un rappel des règles.

Cet article met en évidence certaines techniques permettant d’anticiper les coups futurs de l’adversaire, et de rendre ce jeu moins aléatoire qu’on pourrait le penser.

Premier phénomène : un joueur qui choisit deux fois de suite le même mouvement (par exemple « feuille »), va avoir tendance à vouloir varier le troisième coup en choisissant un autre mouvement (« pierre » ou « ciseau »). L’adversaire va donc pouvoir utiliser cette information statistique pour anticiper le coup.

Autre phénomène : un joueur peu expérimenté, lorsqu’il perd un coup, va avoir tendance à jouer le mouvement face auquel il vient de perdre.

Enfin, l’analyse des séquences successives d’un joueur donné permet de mettre en évidence des enchaînements plus ou moins rares, et non pas équiprobables. Cela est dû aux personnalités de chacun, et à des comportements inconscients.

D’autres astuces existent. Mises bout à bout, elles sont exploitées par des « champions » de Chifoumi, qui en moyenne gagnent plus souvent qu’ils ne perdent, alors que ce jeu est en théorie purement aléatoire (donc avec autant de victoires que de défaites).

Laisser un commentaire