«

»

avr
30

Gagner au Loto ou devenir paraplégique ? Que préférez-vous ?

Cette question provocante interpelle, n’est-ce pas ? C’est pourtant bien celle que pose le professeur en psychologie Dan Gilbert, de l’université de d’Harvard, dans une conférence intitulée « pourquoi sommes-nous heureux » qu’il a tenue il y à quelques années. C’était dans le cadre des évènements TED, « propagateurs d’idées ».

Voici la vidéo :

Cela se passe vers le début (2’30). Le professeur explique que naturellement, il n’est pas nécessaire de réfléchir très longtemps pour imaginer la réponse, et que l’on s’attend à ce qu’en moyenne les gagnants au Loto soient plus heureux que les personnes frappées de paraplégie.

Pourtant il poursuit en indiquant qu’il existe des statistiques sur ces deux groupes de population. Et elles montrent qu’un an après avoir perdu l’usage de leur jambe, ou avoir gagné au Loto, les gagnants de loterie et les paraplégiques sont aussi heureux les uns que les autres !

Le raisonnement est sans doute simpliste, et la façon de présenter les choses volontairement orientées et caricaturales. Dan Gilbert ne donne pas davantage d’explications sur sa définition du « bonheur ». Disons qu’un an après ces évènements marquants respectifs, les individus concernés stabilisent leur vie dans un état relatif de bonheur, compatible avec leur situation. Mais de là à comparer les deux conditions ….

 

Laisser un commentaire